more from
Banquise Records

La Nuit Des Perséides

by Biche

/
  • Record/Vinyl + Digital Album

    Vinyl 12" noir - Sous pochette imprimée - Carte de téléchargement

    Includes unlimited streaming of La Nuit Des Perséides via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €18 EUR or more 

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD Digisleeve + Album numérique

    Includes unlimited streaming of La Nuit Des Perséides via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €12 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €9 EUR  or more

     

1.
02:59
- Paroles - Depuis que j’ai l’âge Pour perdre mon temps sans relâche Je ne dors plus la nuit Ce soir je m’efface Au prix d’une ou deux insomnies Approche et oublie Quand la raison m’angoisse Que la journée se passe J’attends patiemment le couchant Tous les jours je ressasse Ces soirées de répit Peu m’importe l’insomnie
2.
05:02
- Paroles - Tenterais-tu le tétrahydrocannabinol ? Tu sais c’est fantastique Quand j’en inhale je dégringole À cause de sa composition chimique Allons ce soir marcher dehors Et laissons-nous aller encore Bravons la foule et le bruit Qui nous retiennent ici Ploie sous le poids des paupières Glissant sur tes pupilles Vois les contours D’un rivage ou d’une fille Parfumée de couleurs Une montée d’orange et gris M’a donné mal au cœur Mais je reste planté là Le rouge m’a pris dans ses bras Je reste malgré moi Comme si je n’avais plus le choix Imagine que ce tableau Sous tes yeux se dessine Que pour toi ce n’est qu’un film Et que moi j’hallucine Mais je reste planté là Comme si je n’avais plus le choix
3.
04:38
- Paroles - Des rues de Rio De Janeiro Court le bruit d’une femme qui d’un seul mot Séduirait le Corcovado Hissant les voiles du bateau De la bossa et de Jâo Mais il ne semblait pas Qu’un jour elle quitterait Bahia Au bras de cet américain là Les yeux de la fille d’Ipanema Ces sursauts qu’elle a dans la voix Ont eu raison de nombreuses fois De ceux qui le cœur en émoi Lui composaient de la bossa Mais il ne semblait pas Qu’un jour elle quitterait Bahia Au bras de cet américain là
4.
- Paroles - La terre a cessé de tourner Pour moi le temps de figer Une image du monde que je n’aurai de cesse de regarder C’est vrai que je ne sais Pas vraiment quoi penser J’ai fini de survoler ces gens dont tu aimes tant parler Je t’avoue qu’au fond ils ne m’ont pas vraiment intéressé C’est vrai que je ne sais Pas vraiment quoi penser La terre a cessé de tourner Pour moi le temps de figer Une image de toi que je n’aurai de cesse de regarder C’est vrai que je ne sais Pas vraiment quoi penser
5.
- Paroles - Au cinquième d’un immeuble rue de Courcelles Résonnent encore Bien Les bruits blancs des fonds marins Sur les murs, des toiles de films noirs Décorent le laboratoire De la nouvelle vague Des dizaines de câbles et de vieux claviers Fonctionnent encore Sur les murs, des toiles de films noirs Décorent le laboratoire De la nouvelle vague
6.
01:48
Instrumental
7.
03:53
- Paroles - L’essor devait bien arriver Sous les traits d’une nuit d’été Si bien lunée Chaque instant où je ne fais rien C’est l’oisiveté qui prend ma main En me disant Viens Passer du temps à rien faire Mais bien le faire Prends le recul nécessaire Pour bien le faire Passer du temps à rien faire Mais bien le faire Prends le recul nécessaire Pour bien le faire x2 L’essor devait bien arriver Sous les traits d’une nuit d’été Si bien lunée Chaque instant où je ne fais rien C’est l’oisiveté qui prend ma main En me disant Viens
8.
04:12
- Paroles - Ma main contre ta main Bassin contre bassin Si tu m’enlaces Enlisons-nous Sous la menace De tes dessous Sens-tu ma peau Contre ton dos ? As-tu peur du matin ? Du bout des doigts Les ombres se dessinent Sous des rayons lucides As-tu peur du matin ? Ma main contre ta main Bassin contre bassin
9.
- Paroles - Il est déjà demain ? J’ai sommeil

about

Label : Banquise Records
Distribution : [PIAS]

credits

released April 26, 2019

Composé et écrit par Alexis Fugain.
Mixé et enregistré par Vincent Hivert et Alexis Fugain
Masterisé par Paul Rannaud
Visuel par Yoan Rihouay

Batterie : Carol Teillard d'Eyry
Basse : Takumi Iida
Mellotron, Juno, Philicorda, Boîte à Rythme : Alexis Croisé
Guitare, Clavier Monophonique : Brice Lenoble
Chant, Guitare, Batterie, Basse, Mellotron, Philicorda, Clavier Monophonique et Percussions : Alexis Fugain
Samples : Vincent Hivert
Violoncelle : Mila Colombani
Spoken Word : Sophie Newman

license

all rights reserved

tags

about

Biche Paris, France

contact / help

Contact Biche

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Biche, you may also like: